la_poste.jpgLe gouvernement actuel, via monsieur le ministre Estrosi souhaite modifier le statut de la poste en Société Anonyme tout en affirmant, que dis-je en martelant que le service public demeurera. Mais il se fout de notre gueule ! Cet homme ment effrontément, évidement dans un premier temps l'État restera majoritaire quelques mois, et puis petit à petit les actions seront revendues à droite à gauche pour finalement être privatisée, c'est une évidence : Estrosi se fout de notre gueule !

Alors évidement, le monde change, La Poste a besoin de se moderniser et de s'adapter à ce nouveau monde, mais la poste est et devrait rester un service publique. Le service public de la poste c'est l'assurance d'un coût du timbre unique que l'on envoi une lettre dans notre propre ville ou à l'autre bout de la France, l'assurance d'un coût du timbre que l'on habite à Paris ou dans le fin fond du Cantal, c'est essentiel.

Qu'est-ce qui va se passer si la poste est privatisée ? Exactement la même chose que ce qu'il se passe avec France Telecom : le but va être la rentabilité aux dépends des employés et des usagés, pardon, des clients. La mission de service public sera définitivement sacrifiée sur l'autel de la rentabilité.

Ah et tiens, puisque qu'il nous prend ouvertement pour des cons, qui est cet Estrosi ? Ancien pilote moto, il entre en politique comme adjoint au maire de Nice Jacques Médecin (est-il besoin de rappeler qui était Médecin ? en un mot : un escroc élu) Sympa l'apprentissage...

Les électeurs Niçois ayant des visions politiques... étranges, et soutenu par un certains Nicolas Sarkozy, l'homme gravi rapidement les "échelons" politique (maire, conseiller général, etc.) pour finir ministre. Actuellement ministre auprès de la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi, chargé de l’industrie.

Pour finir, revenons à ce monsieur Estrosi, voici deux de ses prises de position qui me semble en dire suffisamment long sur le bonhomme :

  • proposition de loi tendant à rétablir la peine de mort pour certains crimes
  • il s'insurge contre le PACS, et plus particulièrement contre les homosexuels

Bon je passe sur les autres prises de positions extrémistes ou farfelues et je ne parlerais pas des polémiques, une belle batterie de casseroles celui-là aussi.

Cet homme flirt avec l'extrémisme sans s'en rendre compte, persuadé de sa bonne foi, alors qu'il nous prend ouvertement pour des abrutis.

Non à la privatisation du service public La Poste ; surtout pas par ce genre d'individus !