Des années entières

Putain comme il manque !

un matin qui se réveille
tout un monde en sommeil
pour un jour de plus
des années entières
un oreiller à empoigné
une nuit à se retourner
la sueur dans les cheveux
déjà la fatigue au bord des yeux
je ne sais pas ce qu'il peut bien manquer
à tous les feux que j'ai pu allumer
pour me retrouver si froid
chaque matin encore une fois
je sais bien que c'est la guerre
et qu'aucun n'a son repos
mais j'ai jamais cru en l'enfer
et le vie reste un cadeau
se battre les dix doigts
pour le rêve d'une peau de satin
n'a pas d'égal dans l'univers
au moins faisons le bien

d'une vie entière inutile
il n'y aura eu que l'amour qui brille
et p'tête bien
mes p'tites chansons de merde
pour qu'on y croit encore

Mano Solo

L'emphase est de mon fait.

Haut de page